compte a l etranger

Ile de Mahé, Seychelles

Compte Offshore : Définition

Le mot important dans compte offshore est « offshore ». Ce terme utilisé initialement par les britanniques veut simplement dire à l’extérieur des côtes et désigne tout ce qui est extra-territorial.

Cela correspond donc à tout ce qui se situe en dehors du pays, à l’étranger. Par conséquent, un compte offshore est juste un compte bancaire ouvert dans un pays qui n’est pas celui de son lieu de résidence.


Démystifier le compte offshore

Vous l’avez donc compris, un compte offshore est simplement un compte bancaire situé dans un autre pays que le votre. Bien que le terme « Offshore » peut paraitre exotique chez beaucoup de personnes, pas besoin que le compte bancaire soit aux Seychelles pour qu’il soit considéré comme offshore.  Si vous êtes français, vivez en France et ouvrez un compte bancaire en Allemagne, vous êtes considérés comme un individu ayant un compte offshore… Avouez que cela casse un peu le mythe que l’on a dans notre imaginaire de l’offshore, où offshore rime nécessairement avec optimisation fiscale (ou évasion fiscale dans les cas illégaux), blanchiment d’argent ou crimes ! En tout cas c’est ce que veulent nous faire croire nos gouvernements et la plupart des médias qui parlent de tout ce qui touche aux sociétés offshore et comptes bancaires offshore. Rappelez vous des Offshore leaks ou des Panama Papers…

Pourtant l'histoire de fraude fiscale avec Jérome Cahuzac n'est pas si loin. A l'époque ministre du Budget sous le gouvernement de François Hollande, il a été condamné pour avoir dissimulé de l’argent sur un compte bancaire suisse, alors que lui même voulait faire la chasse à l’Offshore. Quelle hypocrisie ! On peut aussi citer Jean Marie Le Pen, Patrick Balkany (député et encore maire de Levallois-Perret)… Cela touche l’ensemble de la politique.


Alors, pourquoi avoir un compte offshore est si mal vu ?

De prime abord et dans l’esprit des gens, avoir un compte offshore signifie frauder. Il est juste que certains comptes offshore ou sociétés offshore sont constitués dans l’unique but de dissimuler des avoirs ou des revenus, pour se soustraire au Fisc et ne pas payer d’impôt dans son pays de résidence.

Dans la réalité, c’est un peu plus compliqué que cela. Comme je vous l’ai cité en exemple plus haut, si vous êtes français avec un compte bancaire allemand, vous êtes considérés comme ayant un compte offshore. En ce sens, vous êtes passible d’une amende si vous ne déclarez pas l’existence de ce ce compte au Fisc français sur votre déclaration fiscale.

Ne vous méprenez donc pas, en étant résident Français il est parfaitement légal d’avoir ou d’ouvrir  un compte offshore en Europe ou dans le monde entier mais vous devez informer le Fisc de l’existence de ce compte.


Pourquoi ouvrir un compte Offshore si on n’a rien à cacher ?

Reprenons une nouvelle fois mon exemple ci-dessus. Vous pouvez être un travailleurs frontalier avec l’Allemagne (ou avec la Suisse ou l’Italie), votre salaire est versé sur un compte bancaire dans le pays où vous travaillez, il n’y a rien d’illégal là dedans !

Autre exemple, après quelques recherches ou via les contacts que vous avez, vous constatez qu’en Suisse il y a un placement d’épargne beaucoup mieux rémunéré que les 2% que propose votre banque lambda française. Ou peut être vous vous êtes rendus compte qu’au Luxembourg ils proposent des assurances- vie luxembourgeoise, neutre fiscalement, plus intéressante et surtout en vous garantissant à des seuils beaucoup plus élevés votre capital en cas de défaillance de la Banque (ça peut arriver en France. Le cas de la  Grèce ou de Chypre n’est pas si lointain…)

Sur le plan de la praticité, certains pays ont des systèmes bancaires beaucoup plus simples et avancés que la France. Valider un bénéficiaire étranger ne vous prendra pas une semaine, vous ne serez pas bloqués à quelques centaines d’euros de retrait dans un distributeur etc.. Et certaines banques offshore sont très compétitives en terme de niveau des frais bancaires, davantage qu’en France !


Ouvrir un compte Offshore pour diversifier les risques et ne pas dépendre d’un seul Etat.

Au delà du fait (non négligeable) de pouvoir trouver des placements financiers plus rémunérateurs à l’étranger via votre compte offshore et d’avoir des garantis supérieurs en cas de défaillance de votre banque (comme c’est le cas au Luxembourg par exemple), l’intérêt d’un compte offshore est de pouvoir mutualiser les risques que vous ne pouvez pas maitriser. On entend souvent dans l’investissement l’expression « ne pas mettre tout ses oeufs dans le même papier » cela est aussi vrai pour vos comptes bancaires. 

N’oubliez pas qu’une banque française, ne va garantir votre compte bancaire qu’à hauteur de 100 000€. Cela veut dire que si la banque a des difficultés ou fait faillite et que vous aviez 500 000€ sur ce compte bancaire, la banque va se servir sur votre compte et vous prendre 400 000€. Est-ce que vous trouvez ça juste ? Dans un pays déjà considéré dans le monde comme un « enfer fiscal » par de nombreuses revues ou spécialistes internationaux de l’économie.

Par conséquent,  rien que pour protéger son argent, il peut être intéressant de le répartir sur plusieurs comptes bancaires offshore, dans différents pays afin de limiter les risques d’une défaillance d’une banque et de tout perdre !

A cela s’ajoute le fait qu’il est toujours recommandé de diversifier géographiquement. Tout investisseur chevronné vous dira qu’il faut diversifier vos investissements d’un point de vue du secteur, de la géographie et de la monnaie. Cela signifie qu’avoir un compte bancaire en France pour vos dépenses courantes ou une partie de vos économies peut être acceptable MAIS vous devez voir plus loin et ouvrir des comptes offshores dans d’autres pays européens (idéalement même sur d’autres continents). Pour faire face aux risques de défaillance ou de chute d’une monnaie, il est donc aussi recommandé d’ouvrir un compte offshore dans plusieurs monnaies, comme le dollar, le franc suisse ou la livre anglaise pour ne pas être dépendant de l’Euro uniquement. Etre trop exposé dans une monnaie n’est jamais bon, car vous n’aurez pas de solution de repli en cas de problème

comment ouvrir compte a l etranger


Comment ouvrir un compte offshore : mode d’emploi

Si vous en êtes là, c’est que vous avez compris qu’avoir un ou plusieurs comptes offshore  (si ils ne sont pas utilisés à des fins illégales ou criminels) est une bonne décision pour sécuriser votre argent, vous diversifier et accéder à des placements plus performants que ce que vous pourriez trouver en France.

Ouvrir un compte bancaire est globalement relativement simple. Au risque de casser encore un mythe, la plupart des pays ne vous demanderont de leur présenter que votre passeport, leur communiquer une adresse postale dans votre pays de résidence (certaines banques et/ou juridictions peuvent demander un justificatif de domicile ou d'autres documents), et de faire un premier dépôt avec l’ouverture de ce compte offshore. C’est tout.

La principale contrainte sera qu’il faudra vous déplacer en personne dans la plupart des cas, surtout si vous ouvrez un autre compte bancaire en Europe. Une fois le compte bancaire offshore ouvert, vous aurez droit à une carte bancaire, un accès E-banking et vous pourrez faire toutes vos opérations habituelles (payer par carte, faire ou recevoir des virements SEPA ou internationaux, souscrire à un placement attractif dans la banque en question etc…).

Dans certains pays, il est possible d’ouvrir un compte offshore à distance, en se faisant représenter par une fiduciaire (une société ou un agent qui se charge pour vous d’ouvrir le compte bancaire offshore). Les prix pour cette prestation peuvent varier selon le pays du compte bancaire et les services proposées en complément par le prestataire. En général, il est courant que ce service soit facturé entre 300 et 1500€ selon la juridiction offshore convoitée


Compte Offshore : s’expatrier est souvent la meilleure solution à long terme

Chaque pays a une législation différente à propos de la fiscalité et de l’Offshore. Si vous êtes résident en France, vous devez donc déclarer tout compte bancaire que vous possédez ailleurs que sur le territoire français. Relisez bien la phrase précédente : « Si vous êtes résident en France ». Toute la subtilité est là. Vous pouvez être français et vivre de façon officielle et légale dans un autre pays. Dans ce cas de figure vous n’êtes plus résident français et vous ne devez plus rendre de compte au gouvernement ou fisc français pour tout ce que vous faites à l’étranger (business, compte offshore, société offshore, investissements etc..). Vous êtes uniquement imposés en France sur ce que vous possédez en France (de l’immobilier locatif, un compte bancaire rémunéré etc..), et ça s'arrête là !

Vous n’avez pas à informer le fisc français de vos activités à l’étranger ou de vos comptes offshore ce n’est légalement plus de leur ressort !

En effet, c’est votre pays de résidence qui détermine les obligations que vous pouvez avoir vis à vis des vos activités extra-territoriales. La plupart des pays (y compris en Europe) ne demandent pas à leurs résidents de déclarer leurs avoirs à l’étranger ou leurs comptes offshore. Vous ne risquez donc dans ce cas aucune amende ou problème !


Conclusions sur les comptes Offshore 

Le compte Offshore n’a de sulfureux que son nom. Le compte offshore est simplement un compte bancaire ouvert dans un pays autre que celui de votre lieu de résidence.

En tant que résident français, vous pouvez ouvrir des comptes offshore en toute légalité, du moment que vous en informez l’autorité fiscale.

L’ouverture d’un compte Offshore est en général simple et nécessite la plupart du temps d’une pièce d’identité, d'un justificatif de domicile et d’un premier dépôt.

L’échange automatique d’information signés par près d’une centaine de pays met fin (tout du moins sur le papier) au secret bancaire en Europe. Le Monténégro et la Serbie n’ont pas signé l’accord d’échange automatique d’informations.

Si vous êtes géographiquement flexible, la meilleure option reste l’expatriation. Ainsi, vous pourrez utiliser librement votre argent ailleurs, ouvrir des comptes bancaires offshore sans avoir l’obligation d’informer le fisc français.


Si vous êtes intéressés par un plan global d'internationalisation, vous pouvez me contacter  afin que nous puissions déterminer ensemble vos meilleures options, selon votre situation personnelle et vos objectifs.



PAS DE SPAM, PAS DE BLABLA.

Ce blog ne vous expliquera pas comment devenir riche demain et ne vous vendra pas  de recettes miracles comme la plupart des "Marketeurs" du Web d'aujourd'hui.

Par contre, ce blog vous aidera à faire vos choix dans votre internationalisation, optimiser vos activités et fiscalité, augmenter votre liberté et améliorer votre lifestyle. On ne vit qu'une fois.


>