expatriation portugal

Au départ, une incitation pour les retraités français et européens à s’expatrier au Portugal

Système fiscal mis en place par le gouvernement portugais depuis 2009, le statut RNH a surtout fait sa promotion auprès des retraités français (et européens en général) pour les inciter à venir s’installer au Portugal. Le principal avantage réside dans le fait que le NRH permet de payer un impôt de seulement 10% au Portugal sur sa pension de retraite pendant 10 ans. 


Bien différencier l’impôt sur les retraites au Portugal

Les 10% d’impôt de la pension de retraite concerne uniquement les pensions du privé. J’insiste sur le privé car bien entendu, tout ancien fonctionnaire bénéficiant d’une retraite publique (versée par l’Etat) sera dans tous les cas imposés en France, selon le barème progressif de l’impôt sur le revenu. Ce principal avantage fiscal s’applique donc uniquement aux retraités du privé. 

Pas d’imposition au Portugal sur les revenus de source étrangère pendant 10 ans

Je pense que peu de Riches Nomades soient concernés par ce potentiel problème d’imposition de pensions de retraite du privé. Venant en à ce qui nous intéresse dans ce régime fiscal. Que vous soyez dans le cas ci-dessus ou non, les revenus de source étrangère sont exonérés de taxe au Portugal. Les intérêts, les plus values, les dividendes et autres revenus du capital ne sont pas imposables sous ce statut, vous pouvez donc les utiliser librement, sans fiscalité pendant vos 10 premières années de résidence. A noter que le Portugal est un peu plus regardant sur les pays d’où vous vous verseriez certains dividendes (en comparaison avec Malte ou Chypre par exemple). En effet, vos dividendes ne seraient plus exemptés d’imposition au Portugal si ils proviennent d’une société dans une juridiction considérée comme un paradis fiscal par le Portugal. Ce point est donc à prendre en considération.

A ce jour, voici la liste des juridictions blacklistées par le Portugal (liste noire) mais qui exempte quand même d’impôt les revenus issus de ces juridictions en raison des traités de non double imposition signé entre le Portugal et les pays listés ci-dessous.

  • Barbades
  • Hong Kong
  • Irlande
  • Koweit
  • Luxembourg
  • Malte
  • Macao
  • Qatar
  • Saint Marin
  • Panama
  • Qatar
  • Suisse
  • -Singapour
  • UAE
  • Uruguay
  • Chypre


Pas d’obligation de séjourner 183 jours par an au Portugal pour maintenir sa résidence fiscale

Bien qu’il est probable qu’un retraité souhaite passer la plupart de l’année au Portugal et je peux le comprendre compte tenu du climat, de l’hospitalité des portugais, de la beauté de Lisbonne et de la côte de l’Algarve. Néanmoins, pour ceux qui sont voyageurs permanents ou qui voyagent une grande partie de l’année, une solution légale est possible au Portugal. Il vous suffit de louer un appartement à l’année au Portugal sans discontinuité. Ainsi vous garderez les avantages de votre statut NRH et votre résidence fiscale au Portugal. Bien sur, vous ne devez pas vivre plus de 6 mois dans un pays tiers en particulier ni y avoir vos principaux centres d’intérêts économiques. Je le répète assez souvent, mais ceci est valable partout.


Comment devenir résident au Portugal et opter pour le statut NRH

En tant que citoyen européen, il n’y aucun frein à déménager dans un autre pays de l’UE. Pour le Portugal, il vous faudra en premier lieu obtenir votre numéro fiscal non-résident (NIF) auprès de l’autorité fiscale portugaise. Il vous suffira de montrer votre passeport et un justificatif de domicile (dans le pays où vous habitez actuellement). Votre numéro fiscal vous sera communiqué instantanément par les autorités. Cette première étape est importante car ce numéro vous permettra d’ouvrir un compte bancaire au Portugal, de louer ou d’acheter un bien immobilier et de réaliser toutes les démarches suivantes. Une fois votre NIF obtenu, votre compte bancaire ouvert et votre logement trouvé, vous devrez vous rendre à la mairie la plus proche pour obtenir un certificat de résidence. Ensuite, il  faudra vous rendre à nouveau à l’autorité fiscale portugaise pour  votre enregistrement fiscal comme résident portugais.  Dès que  ces démarches sont réalisées, vous pouvez faire la demande du statut RNH au fisc portugais. Cette demande doit être réalisée au plus tard avant le 31 mars de l’année qui suit votre emménagement au Portugal

A noter que pour postuler à ce régime fiscal, il ne faut pas avoir été résident fiscal au Portugal durant les 5 années précédant la demande.


Imposition au Portugal sur les revenus générés dans le pays

Si vous avez une activité professionnelle sur le sol portugais, vous devrez bien entendu payer des impôts au fisc portugais.

Avec le statut RNH, l’Etat portugais a mis en place un taux préférentiel à 20% d’imposition dans plusieurs domaines d’activité.

La liste des métiers éligibles à cette réduction d’impôt :

  • Architecte
  • Biologiste
  • Programmeurs
  • Designer
  • Ingénieur
  • IT consultant et spécialiste
  • Métiers du spectacle
  • Peintre et musicien 
  • Psychologue
  • Scientifique
  • Tax consultant
  • Professeur d’université
  • Web développeur
  • Dentiste
  • Médecin

Bien que 20% d’imposition ne soit pas particulièrement compétitif à l’échelle européenne ou mondiale, il faut garder en tête que l’intérêt premier du statut non résident au Portugal est de permettre d’être exonéré de vos revenus internationaux, non généré dans le pays (et des pensions de retraite du privé). Cette avantage fiscale permet de bénéficier d’’un système d’imposition territoriale.

Pour mieux vous rendre compte de la fiscalité au Portugal, pour les revenus générés d’une activité faite au Portugal, et sans bénéficier du statut NRH :

Jusqu’à 7 000€ de revenus par an : 14.5% d’impôt

Entre 7 000 et 20 000€ de revenus par an : 28.5% d’impôt

Entre 20 000 et 37 000€ de revenus par an : 37% d’impôt

Entre 37 000 et 80 000€ de revenus par an : 45% d’impôt

Au delà de 80 000€ : 48% !


Si vous êtes intéressés par un plan global d'internationalisation, vous pouvez me contacter  afin que nous puissions déterminer ensemble vos meilleures options, selon votre situation personnelle et vos objectifs.


NB : Les lois fiscales évoluant rapidement partout dans le monde, il peut y avoir des changements depuis la rédaction de l'article.



PAS DE SPAM, PAS DE BLABLA.

Ce blog ne vous expliquera pas comment devenir riche demain et ne vous vendra pas  de recettes miracles comme la plupart des "Marketeurs" du Web d'aujourd'hui.

Par contre, ce blog vous aidera à faire vos choix dans votre internationalisation, optimiser vos activités et fiscalité, augmenter votre liberté et améliorer votre lifestyle. On ne vit qu'une fois.


>